Interview Martial Hardy : « Déclarez la guerre aux poux avec Inéal » !

photo dg  Martial Hardy, Directeur Général du Laboratoire Inéal

 

Bonjour, Pourquoi avoir mis au point la gamme Orthépoux ?

Martial Hardy : « Avec les parents et les professeurs des écoles, les coiffeurs sont les premiers sur le front à signaler la présence de lentes ou de poux sur la chevelure des enfants.

Or, jusqu’au lancement d’Orthépoux, aucun produit efficace leur était proposé et il ne pouvait que conseiller à leur client d’aller en pharmacie.

Travaillant avec un pharmacien aromathérapeute universitaire, et en s’appuyant sur 5 études scientifiques mondiales, nous avons pu établir une formulation 100% naturel, très efficace et respectant les cheveux et le cuir chevelu des enfants.

 Ainsi, nous avons pu proposer une gamme crédible au résultat garanti à la profession spécialiste du cheveu, confronté régulièrement à ce problème majeur, le coiffeur. »

 

En général, quelles sont les personnes « victimes » des poux ?

 

M.H : « Il n’y a aucune règle. Dans le passé, on a souvent dit que ceux qui avaient des poux avaient une hygiène douteuse.

Dans l’histoire, il était considéré que c’était la catégorie des plus pauvres, la classe ouvrière qui avaient des poux. D’où le terme grossier et insultant de « pouilleux ».

Mais ce qui attire les poux n’a rien à voir avec ces idées préconçues, il s’agit tout simplement de l’odeur personnel et de l’acidité plus ou moins importante de la peau d’une personne. C’est par ce terrain que les poux choisiront de s’installer ou d’aller voir ailleurs.

 

Comment repère-t-on une personne qui a des poux ?

M.H : « Souvent, le pou se promène dans la chevelure et sur le cuir chevelu pour se nourrir du sang de la victime. Des lésions apparaissent en plus de la promenade de ces parasites, qui occasionnent des démangeaisons. Pour se soulager, les victimes de ses parasites se soulagent en se grattant la tête »

 

Comment s’en débarrasser ?

M.H : « Pour s’en débarrasser, il faut un contrôle visuel plusieurs fois par jour de la chevelure, en n’hésitant pas à faire des « zones de contrôle ». Il faut vérifier toute la surface centimètre par centimètre (ou raie par raie)

Utiliser des produits efficaces comme Orthépoux, en suivant strictement ses conseils d’utilisation.

Ne pas hésiter à laver et traiter tout l’environnement de la maison. Drap, oreiller, mobilier en tissus.

Rappelez-vous qu’un pou ne saute pas, mais c’est un excellent alpiniste qui tel Spiderman, s’accroche à n’importe quelle fibre, cheveux ou longs poils compris. (D’où l’existence de poux chez les animaux comme par exemple la poule, le chien, le chat, etc…) ». De plus, n’oubliez pas les autres membres de la famille.

 

La rentrée scolaire est souvent synonyme d’invasion des poux ? Pourquoi cette période si précise ?

M.H : « C’est la concentration de la rencontre des têtes de nos enfants, transmettant les poux, juste en se touchant les cheveux, ou vêtements fibreux (gilets, tricot par exemple) »

 

Est-ce dangereux de déclarer la guerre aux poux et aux lentes sans utiliser de traitement adéquat ?

M.H : « Il n’y aura pas de guerre, les poux auront déjà gagné. »

 

Beaucoup de personnes utilisent pour combattre les poux des remèdes de « grand-mère ». Sont-ils aussi performant que les produits spécialisés ?

 

M.H : « Les recettes de grand-mère pouvaient être efficaces, voire radicales comme rasé entièrement la tête mais un peu traumatisant pour l’enfant.

Le vinaigre était souvent utilisé, avec des résultats plus ou moins probant.

 Beaucoup d’industriels utilisent aujourd’hui des pesticides et insecticides chimiques que le pou réussi petit à petit à déjouer en s’adaptant à cet environnement hostile.

C’est pour ça que nous avons abordé le problème et son éradication de façon totalement différente.

Facebook Twitter
Boutique